0

Comments

Facebook

Twitter

Google

send


Les observateurs de l’ONU: plus utiles comme boucliers humains

 

Enfin! Même s’ils ne sont pas nombreux, la présence d’observateurs internationaux, le samedi 21 avril dernier, Homs, a permis l’arrêt des bombardements des quartiers de la ville, pour la première journée depuis début février!

(…)Sans surprise, les membres du régime ont ouvert le feu, alors même que les observateurs étaient présents!!

Le message est très clair: il est interdit de parler aux observateurs et de leur décrire ce qui se passe. Déjà, lorsque les premiers observateurs, arabes, étaient à Homs, les gangs de Bachar entraient dans certains quartiers avec les mêmes voitures que les observateurs arabes, habillés des mêmes gilets oranges. Les Homsiotes, pensant qu’il s’agissait des observateurs de la Ligue Arabe, se dirigeaient vers ces voitures avant de se faire enlever.

Article publié le 23 Avril 2012 à 16:59.

Lire l’article