0

Comments

Facebook

Twitter

Google

send


La "dernière chance" de Bachar



Offensive diplomatique tous azimuts pour que Damas applique enfin le plan Annan. Le renforcement dans les plus brefs délais de la mission d’observation des Nations unies en Syrie était au centre de toutes les préoccupations, jeudi, dans les cénacles diplomatiques occidentaux. L’équipe de Kofi Annan a insisté une nouvelle fois sur l’envoi au plus vite de nouveaux observateurs, afin de permettre l’établissement d’un véritable cessez-le-feu en Syrie. Le diplomate Jean-Marie Guéhenno, l’un de deux adjoints à l’émissaire international conjoint de l’Onu et de la Ligue arabe, a souligné que le déploiement de "bérets bleus" supplémentaires "aurait le potentiel de changer la dynamique politique sur le terrain". Il a plaidé en ces termes devant le Conseil de sécurité des Nations unies, via vidéoconférence, depuis les bureaux de Kofi Annan à Genève, a indiqué un diplomate resté anonyme.

Lire l’article