0

Comments

Facebook

Twitter

Google

send


L’Orient Le Jour

Fulgurance rance



Dans cette république porte-clés qui baigne dans une joie de vivre sans nulle autre pareille, il est heureux de constater que l’animation reste toujours fidèle au rendez-vous. L’amuse-gueule de cette semaine a consisté à établir une analyse littéraire profonde de la dernière fulgurance de Nabih Berry. Un éclair miroité invariablement tous les quatre ans et qui prévoit d’encaquer le pays dans une circonscription unique allant d’Alexandrette à Haïfa, avec à la clé un scrutin à la proportionnelle.
 
Un miroir sans tain, qui ne risque pas de réfléchir grand-chose tant la liste sera orpheline et le score sans équivoque : 99 % de « oui », 1 % de « traîtres », le tout agrémenté d’un programme politique bidon débité en bois de chêne massif, aussi obscur que les grimoires talmudiques.

Lire l’article